Chez Inoule

Un blog pour partager ma passion de la cuisine

dimanche 4 novembre 2007

Choux à la crème caramélisés pour le jeu "Partagez... vos recettes de famille"

Partagez... Vos recettes de famille...

Je ne pouvais quand même pas lancer un nouveau jeu sans participer moi même !!!

Je commence donc par mes Choux à la crème caramélisés...

Dans ma famille ils sont quasiment incontournables pour le réveillon de Noël !

Mon grand-père est particulièrement fan mais je crois qu'ils plaisent bien à tout le monde . Il faut dire que j'ai une famille assez accro au caramel sous toutes ses formes (que ceux qui ne sont pas d'accord le disent... hihi !).

Une année je me suis même brulée un doigt au troisième degré en manipulant le caramel... Il m'en reste une cicatrice (de gourmandise) que je vais garder à vie me semble-t-il.

Choux à la crème caramélisés

Préparation: 40 mn

Cuisson: 18 à 20 mn par fournée, 5 mn pour la crème, 10 mn pour le caramel

Ingrédients pour 30 choux:

Pâte à choux:

  • 25 cl d'eau

  • 100 g de beurre

  • 150 g de farine

  • 2 morceaux de sucre

  • 1/2 cuillère à café de sel

  • 4 oeufs moyens

Crème:

  • 75 cl de lait

  • 3 jaunes d'oeufs

  • 75 g de sucre

  • 45 g de maïzena

  • 1 gousse de vanille

Caramel:

  • 200 g de sucre blanc

Recette:

  1. Préparer la crème en mélangeant dans un saladier: la maïzena, les jaunes d'oeufs et le sucre. Bien battre pour que cela soit homogène.

  2. Faire tiédir le lait dans une casserole avec la gousse de vanille fendue en deux.

  3. Verser doucement le lait dans le saladier, bien mélanger et remettre le tout dans la casserole pour faire épaissir à feu doux en remuant. Laisser refroidir et réserver au réfrigérateur.

  4. Préparer la pâte à choux en mettant dans une casserole: l'eau, les sucres, le sel, le beurre. Faire bouillir et lorsque le beurre est fondu, éteindre le feu et verser la farine dans la casserole d'un seul coup. Mélanger à la cuillère en bois jusqu'à obtenir une pâte bien homogène.

  5. Laisser un peu refroidir avant d'incorporer les oeufs un par un. La pâte ne doit pas "couler".

  6. Préchauffer le four th 7 (210°C).

  7. Beurrer et fariner une plaque à pâtisserie (ou la garnir de papier sulfurisé) et déposer en les espaçant des boules de pâte de la taille d'une grosse noix. Pour cela vous pouvez utiliser deux cuillères à café: une pour prendre la bonne quantité de pâte, l'autre pour vous aider à la déposer sur la plaque.

  8. Cuire au four pendant 18 à 20 mn en surveillant la cuisson.

  9. Laisser bien refroidir les choux avant de les garnir de crème: soit en utilisant une poche à douille, soit en incisant les choux et en les remplissant à la cuillère.

  10. Préparer le caramel: verser le sucre dans une casserole antiadhésive et cuire à feu doux jusqu'à ce que le caramel soit bien doré.

  11. Tremper les choux dans le caramel en utilisant une pince ou verser un peu de caramel sur chaque chou.

Remarques importantes:

  • Les choux sont meilleurs s'ils sont préparés le jour de leur dégustation.
  • Je préfère garnir les choux au dernier moment pour qu'ils ne soient pas trop mous et imprégnés de la crème. Je vous recommande de préparer la crème à l'avance pour qu'elle soit bien fraîche au moment de vous en servir.
  • La crème n'est pas très ferme mais je la préfère comme ça, vous pouvez ajouter un peu de maïzena pour qu'elle soit plus de la texture d'une crème pâtissière.

Cliquer ici pour imprimer la recette

Choux à la crème caramélisés

Posté par inoule à 00:01 - Desserts de fête - Commentaires [25] - Permalien [#]

Commentaires

  • huuuuuuum!! ce qu'ils doivent être extra!! biiises micky

    Posté par mickymath, dimanche 4 novembre 2007 à 00:41
  • oh!! c'est un très beau début!!

    Posté par laetitialily, dimanche 4 novembre 2007 à 06:34
  • Ca fait un bail que je n'ai pas mangé de choux. Les tiens me tentent trop!

    Posté par Lisanka, dimanche 4 novembre 2007 à 07:39
  • Ce jeu est lancé dignement ! Bravo

    Posté par Eryn, dimanche 4 novembre 2007 à 08:22
  • Pour la pâte, c'est la recette de ma mère ! Ton caramel est bien réussi !

    Posté par rosine, dimanche 4 novembre 2007 à 08:25
  • Ca y est tu es lancée, mais sais tu que j'ai une pizza sucrée à faire avant ?

    Posté par Tiuscha, dimanche 4 novembre 2007 à 08:27
  • Tu démarres fort!!!
    Très tentants tes petits choux...

    Posté par Virginie, dimanche 4 novembre 2007 à 08:54
  • Une recette pour vrais gourmands! Ces choux sont délicieux, j'en suis sûre!

    Bises,

    Rosa

    Posté par Rosa, dimanche 4 novembre 2007 à 09:56
  • huuuum je t'en piquerais bien quelques uns !

    Posté par matylda, dimanche 4 novembre 2007 à 11:08
  • juste une histoire ...

    bonjour inoule
    je n'ai pas recettes de famille à te partager ... la vie est ainsi faite parfois ... mais j'ai vu sur beaucoup de blogs amis de magnifiques biscuits en forme d'étoiles , pleine de sucre, de couleur et de parfums de fête ... je te fais juste cadeau de cette histoire de par chez moi qui m'émeut toujours autant car , une nuit étoilée c'est magique ! peut être que quelqu'un mettra sur cette histoire ses petits biscuits d'étoiles ....

    LE PETIT REMOULEUR en Provence par Alan ...

    Mathieu le rémouleur, avait le cœur gros ce jour là. Tout le monde se réjouissait dans ce village où il venait d’arriver. Il devait se passer un grand événement, on ne savait pas lequel, la vie réservant parfois de ces surprises, mais on allait en profiter pour bien manger…ça, c’était sûr. Le village était plein de monde, l’auberge pleine à craquer. L’aubergiste avait même refusé du monde, et, s’il avait prêté son étable à ce couple arrivé avec son âne, c’était par pitié pour la jeune femme, presque une enfant, qui attendait un bébé, pour dans pas longtemps.
    L’aubergiste avait recommandé à Mathieu de lui aiguiser tous ses couteaux pour le banquet du soir ; installé dans la cours, il actionnait avec son pied la pédale de sa meule et zzz, zzz, zzz, zzz, il affûtait, il repassait, il aiguisait. La nuit tombait vite en ce soir du 24 décembre et Mathieu demanda aux curieux qui le regardaient travailler : « Comment se fait-il que le ciel soit si noir, il n’y a donc pas d’étoiles ?… »
    Alors, Abel, le plus ancien, le plus sage et le plus savant des villageois lui appris qu’on était au pays sans étoile…qu’il y avait bien longtemps de cela, le seigneur du village avait commis un si gros péché avec le diable, qu’en guise de punition les ténèbres enveloppaient encore le village chaque nuit…Que cette grosse étoile très brillante qui éclairait si fort la place n’était là que depuis le début du mois, et que les gens des alentours riches et pauvres, bergers et braves gens du pays ou d’ailleurs venaient au village en curieux. Ce n’est que depuis qu’on se préparait à la fête… C’était certainement un signe !
    Mathieu poussait de gros soupirs, pourtant au fond de lui-même, il avait de l’espoir et se sentait tout ému ; allez donc savoir pourquoi ?…
    Il se mit à aiguiser avec tant d’ardeur et de bonheur, se sentant investi d’une mission presque divine, qu’il produisait des milliers et des milliers d'étincelles qui illuminaient la nuit…A ce moment un cri d’enfant déchira la nuit. Dans l’étable, la jeune mère avait mis son petit au monde. Mathieu dit tout bas dans son cœur « que ces étincelles si brillantes t’accueillent dans ce monde, petit. Je ne possède rien d’autre au monde, elles sont si belles prend donc ce bouquet de lumières, qu’elles t’accompagnent sur cette terre… » Une voix tonitruante empli le ciel : l’ange Boufaréu (du verbe provençal "boufa = souffler, cet ange soufflait le grand vent "Mistral"(le maître) qui souffle en Provence) annonça : « Tu n’es pas un mauvais homme Mathieu, le Divin enfant accepte ton cadeau… » et d’un souffle puissant de l’ange, les étincelles par milliers se sont envolées et pour la première fois le ciel fut illuminé de myriades d’étoiles qui mirent le ciel en fête pour la première fois.
    Mathieu, timidement, humblement, s’approcha de la litière de paille, parmi les bergers, les petites gens qui venaient découvrir le nouveau-né, une douce impression le submergea, il entendit au plus profond de lui une voix douce et pleine de bonté : « Mathieu, tu as toujours été travailleur et méritant, et pourtant tu as supporté les humiliations et les intolérances de tes semblables…Ton cadeau est le plus beau que l’on puisse offrir à un enfant dans la misère. A partir d’aujourd’hui et pour l’éternité, chaque nuit sera illuminée de tes étincelles et tu sera présent chaque année pour fêter l’avènement de l'enfant divin ! »
    Le rémouleur, comme des dizaines de gens ce soir-là, s’est senti si petit dans l’univers qu’il s’est immobilisé à tout jamais. Depuis ce temps là on appelle ces petits personnages qui entouraient l’étable, des "santouns" – des petits saints – parce qu’ils avaient été les témoins du plus bel instant de l’histoire de l’humanité.
    Depuis en Provence, en souvenir de cette époque, on fait la crèche dans tous les foyers. Chaque personnage est placé avec amour auprès du Divin Pitchoun (divin petit). Le rémouleur est toujours en bonne place. Et même s’il est le symbole du mal à cause de l’ignorance des hommes, vous serez, vous dans le secret…
    Certains vous dirons que c’est une légende ; d’autres que ce n’est que pure invention…Ne les croyez pas ! Moi, je vous le dis, en Provence, le merveilleux nous entoure tous les jours. Alors rendons grâce au Créateur de vivre dans ce pays de rêve, dans ce paradis !
    Alan

    Posté par joebot, dimanche 4 novembre 2007 à 11:12
  • Ah oui, ça a l'air extra ! Bravo !

    Posté par Elphi, dimanche 4 novembre 2007 à 14:43
  • Ils sont trop choux !

    Posté par suiksuik, dimanche 4 novembre 2007 à 17:52
  • Ces p'tits choux sont vraiment parfait, et avec ducaramel coulant dessus, je fonds totalement

    Posté par cuisinecrea, dimanche 4 novembre 2007 à 21:37
  • J'aime beaucoup ta rectete ! cela me donen envie de manger des choux a cette heure tardive

    Posté par MaOkA, dimanche 4 novembre 2007 à 23:25
  • Comme ils sont chou ces petits choux!!!
    Très sympa ce nouveau jeu, je vais me creuser les méninges...
    Bonne journée
    Bises

    Posté par Laëti, lundi 5 novembre 2007 à 09:23
  • C'est vrai qu'ils ont l'air bien festifs ces petits choux, et ton idée de jeu me plaît beaucoup!

    Posté par Pascale (ivs), lundi 5 novembre 2007 à 14:01
  • Ca me rappelle moi aussi mon enfance mais c'était plutôt version crème chocolat

    Posté par domie, lundi 5 novembre 2007 à 17:11
  • Ma fille, c'est pour son anniversaire qu'elle m'en demande. C'est bigrement délicieux. Et Joebot nous laisse une jolie histoire que j'ai eu plaisir à lire !

    Posté par eglantine, lundi 5 novembre 2007 à 17:47
  • Excellente ton idée de partager des recettes familiales de fin d'année. Je vais replonger en enfance et faire de mon mieux.
    Tes choux sont vraiment craquants à souhait. J'adore ça et je ne suis pas la seule ici.
    bonne soirée.
    Chrys

    Posté par Chrystel, lundi 5 novembre 2007 à 18:58
  • ça donne vraiment envie tes choux. Pour moi la recette qu'on me demande souvent est déjà sur le blog, il suffit que je fasse un billet dessus. ils sont vraiment réussis tes choux.

    Posté par ranjiva, lundi 5 novembre 2007 à 21:49
  • wahouuuu qu'ils sont beaux!!!

    Posté par nuage de lait, lundi 5 novembre 2007 à 22:20
  • voila, ce n'est pas malin, j'ai faim et j'ai envie de sucré. il t'en reste ? surement pas biz

    Posté par Claude-Olivier, mardi 6 novembre 2007 à 21:28
  • Hummm...ce caramel qui dégouline sur les choux, c'est trop tentant !

    Posté par Sylvie, jeudi 8 novembre 2007 à 08:09
  • Ils sont tellement beaux, je les mets en vitrine avant de les dévorer, belle recette de famille et bonne idée... je vais y penser moi aussi et si j'ai le temps je t'enverrai une recette !!

    Posté par senga50, vendredi 9 novembre 2007 à 13:34
  • Je t'ai mis une petite recette presque de fête et vraiment de famille !! en attendant une vraie !

    Posté par senga50, jeudi 15 novembre 2007 à 00:05

Poster un commentaire